Pas de crise de l'immobilier pour les lapins